tokyo citizen | usual suspect

Voir le profil de l'utilisateur
date d'inscription : 13/07/2017

messages : 239

métier/études : caissier de nuit à l'épicerie du coin.

logement : un vieil appart miteux.

avatar
locked out of heaven { ft. akira } ☾ Mer 16 Aoû - 0:18

locked out of heaven

Kirishima Akira



Il faisait froid malgré les nombreux rayons de soleil qui illuminaient les rues bondées de Tokyo. De nombreux passants marchaient sur la chaussés, tous aussi pressés les uns que les autres, ne faisant attention en rien aux personnes situés autour d’eux, alors que bon nombre étaient en pleine détresse. Assis devant la porte de son immeuble, Kisuke regardait les gens passer uns à uns. Il les regardait avec mépris, maudissant le ciel de lui envoyer tout ces malheurs à lui, et seulement à lui. Eternel pessimiste, il avait toujours eu l’impression qu’il était le plus malchanceux, et ce qui était arrivé à son appartement ne faisait que confirmer ses doutes.

Pour la première fois depuis longtemps, il avait envie de pleurer, à bout de nerfs. Il était en colère, et il ne savait absolument pas comment s’en sortir. Il repensait à son appartement miteux, qui était tout pour lui. Un vieil endroit cloitré et minuscule, peu lumineux et aux murs fissurés qu’il chérissait tant car il l’empêchait de dormir dehors, dans le froid, et en compagne de clochards. Maintenant, ce n’était plus qu’un paquet de ruines, invivable à cause de l’effondrement de son mur. Les dégâts pouvaient parfaitement être réparés, seulement, il manquait cruellement d’argent, son job à l’épicerie lui suffisant à peine à payer son loyer. Il avait peur de se faire cambrioler, ses meubles n’étant plus protégés par les fondations de l’immeuble. Il n’était pas le seul dans ce pétrin, d’autres voisins à lui avaient eu ce même problème, néanmoins, il ne voulait pas les aider, et il ne voulait pas de leur aide. Il savait pertinemment que la mairie de Tokyo s’occuperait de son mur, néanmoins, même avec cette aide, son appartement ne ressemblerait plus à grand-chose, et les travaux risqueraient de prendre du temps.

Il retint quelques larmes de couler sur sa joue. Il n’avait pas envie de dormir dehors, il l’avait déjà fait et n’avais pas envie de revivre un tel calvaire. Il était à bout de nerfs, son éternel visage impassible s’était transformé en mine de détresse tandis que sa capacité à ne rien laisser paraître s’effondrait petit à petit. Il tenait sa tête entre ses mains, laissant ses doigts se balader dans ses cheveux. Il tira un peu dessus, essayant tant bien que mal de retenir ces larmes qui avaient finalement réussi à s’échapper de ses yeux. Il se disait qu’il devrait peut-être appeler son meilleur ami, Nagisa, afin de lui demander son aide, mais il n’avait clairement pas envie de l’inquiéter avec toutes ces histoires. Il continuait de verser silencieusement des larmes qu’il avait tendance à retenir trop souvent. Il se détestait, et il détestait sa minable vie. Il serra la mâchoire, pleurer en publique était probablement une des choses les plus insupportables pour lui, alors il essuya de sa manche ses larmes. Ses yeux rougis trahissaient néanmoins son état. Il tenta de se calmer, avant de prendre une grande inspiration. Il chuchota à lui-même.

- « Putain de merde, qu’est ce que je vais faire. »

あいしてる



눈 동 자 의 호 기 심 에

then into your life, there comes a darkness. this spacecraft blocking out the sky and there is nowhere to hide. } radiohead
Revenir en haut Aller en bas
tokyo citizen | usual suspect

Voir le profil de l'utilisateur
date d'inscription : 14/07/2017

messages : 54

avatar
Re: locked out of heaven { ft. akira } ☾ Mer 16 Aoû - 11:03

locked out of heaven

Aoki Kisuke



C’était mon jour de repos, et j’avais décidé de me rendre chez Kisuke, histoire de le surprendre un peu. Et puis j’avais envie de le voir. Sa petite tête blonde commençait à me manquer, tout comme son odeur et son caractère de merde. Je n’étais pas fan de son appartement, mais je faisais tout de même l’effort, c’était son chez lui et il en était fier. Je pouvais le comprendre. Il était orgueilleux, beaucoup trop, mais c’était comme ça qu’il me plaisait. J’étais vraiment de bonne humeur.

Je connaissais le chemin par cœur et j’avais décidé de m’y rendre à pied malgré la fraicheur du vent. S’il n’était pas chez lui, j’aurai l’air d’un con devant sa porte fermée. J’aurai pu appeler, lui envoyer un texto, mais non, je ne réfléchissais jamais quand il s’agissait de lui. Je fonçais tout simplement tête baissée en espérant que ça passe. Les mains dans les poches je m’arrêtais en voyant des cheveux blonds. C’était bien lui. Mais qu’est-ce qu’il foutait tout seul, assis dehors ? Il avait peut-être oublié ses clés. Je haussais les épaules en m’approchant doucement. Mon petit sourire disparu bien vite en voyant sa tête.

« Kisuke ? »

Je me baissais pour me mettre à sa hauteur et restais surpris en voyant ses yeux rouges. Je ne l’avais jamais vu dans un tel état. Je ne savais pas trop quoi faire. Je n’avais pas l’habitude de le trouver aussi vulnérable et ce n’était pas le moment de le provoquer et de lui rentrer dedans. Je commençais sérieusement à m’inquiéter. Accroupi devant lui je posais ma main sur sa joue et essuyant doucement ce qu’il restait de ses larmes avec mon pouce. Je n’avais pas vraiment l’habitude de ce genre de geste, de faire preuve de cette tendresse. Je voulais simplement essayer de le rassurer, comme je le pouvais.

« Qu’est ce qui se passe ? »

Je tentais de garder mon calme, de ne pas laisser la panique m’envahir. Le voir comme ça me brisait le cœur et je me retenais de le prendre dans mes bras, il m’aurait repoussé immédiatement et je n’avais pas envie de commencer une scène au beau milieu de la rue. Je posais ma main sur sa tête. J’étais le plus jeune, mais parfois j’avais l’impression qu’il avait besoin que l’on prenne un peu soin de lui. Il allait me haïr encore plus de l’avoir vu aussi fragile, mais j’étais prêt à subir sa colère. J’étais prêt à me faire hurler dessus si ça pouvait lui faire du bien. Parce que j’étais comme ça, parce que pour lui j’étais prêt à tout.

あいしてる


in the blood
Tu te consumes de l’intérieur, tu brûles et tu le gardes pour toi surtout, autrement tu passes forcément pour un con... Akira
Revenir en haut Aller en bas
tokyo citizen | usual suspect

Voir le profil de l'utilisateur
date d'inscription : 13/07/2017

messages : 239

métier/études : caissier de nuit à l'épicerie du coin.

logement : un vieil appart miteux.

avatar
Re: locked out of heaven { ft. akira } ☾ Mer 16 Aoû - 20:30

locked out of heaven

Kirishima Akira



Sur les millions de personnes habitant sur Tokyo, il fallait qu’il tombe sur celle qu’il déteste le plus au monde, et ce, lors d’un de ses moments de faiblesse. Il avait honte, terriblement honte qu’Akira le voit dans cet état : sans masque, aussi fragile et lamentable. Il se sentait inférieur, son amour propre en prenait un coup. Il se dégoûtait, et son vis-à-vis devait avoir pitié de lui, il devait avoir envie de gerber en voyant quelqu’un d’aussi lâche en face de lui. Kisuke se sentait envahit par la tristesse, et la colère. Ses démons l’avaient rattrapé en quelques secondes, son manque de confiance le submergeait totalement. Il avait ce problème d’ego qui le bouffait à chaque fois. Il était dans le pétrin, et voilà que la dernière personne qu’il voulait voir se pointait. La situation le dépassait totalement, et il avait envie de tout casser. Il lança un regard glacial au plus jeune. Il ne supportait pas ses gestes plein de tendresse, il n’arrivait pas à apprécier le fait que quelqu’un se soucie de lui, non, il ne comprenait pas ce qu’il foutait là, pourquoi il posait cette question, il le haïssait et la situation dans laquelle il se trouvait ne l’aidait certainement pas à montrer un peu plus de gentillesse envers lui.

Il repoussa violemment la main qu’Akira avait posé sur sa tête. Il n’était vraiment, mais alors vraiment pas d’humeur à le supporter. Il ne voulait pas qu’il prenne soin de lui comme il l’aurait fait avec un ami. Ils n’étaient en rien amis, pour Kisuke, le plus jeune n’était strictement rien en dehors du lit, et il n’avait jamais été rien que ça.

- « Ne me touche pas. »

Il soutenait son regard. Malgré ses yeux remplis de tristesse, il ne voulait pas paraître plus lâche qu’il ne l’était déjà, il refusait de détourner le regard. Kisuke avait beau se détester, il avait un ego, et il refusait montrer aux autres ses limites. Actuellement, il n’arrivait plus à se contrôler, et il détestait se retrouver comme ça. Il n’avait pas le droit d’être comme ça. Il n’était aussi vulnérable que lorsqu’il se retrouvait seul, chez lui. Les mots d’Akira lui rappelaient dans quelle merde il était. Il ne se rendait pas compte que celui d’en face souhaitait l’aider, non, il avait l’impression qu’il se foutait de sa gueule. Il se demandait pourquoi il était venu l’accoster, il voulait qu’il dégage, il désirait plus que tout s’enfermer dans sa chambre et lâcher toute la haine qu’il avait actuellement. Mais c’était impossible.

- « Qu’est ce que ça peut te foutre que j’sois à la rue ? »

Il regrettait bien vite ses mots. Il ne voulait en aucun cas qu’Akira sache sa situation, il n’avait pas à le savoir, il n’y avait aucun intérêt à cela, mais il avait parlé trop vite. Il tenta de se calmer, respirant fortement, tandis qu’il continuait de regarder le plus jeune. Il espérait qu’il dégagerait bien vite, malgré les mots qu’il venait de prononcer.

あいしてる



눈 동 자 의 호 기 심 에

then into your life, there comes a darkness. this spacecraft blocking out the sky and there is nowhere to hide. } radiohead
Revenir en haut Aller en bas
tokyo citizen | usual suspect

Voir le profil de l'utilisateur
date d'inscription : 14/07/2017

messages : 54

avatar
Re: locked out of heaven { ft. akira } ☾ Mer 16 Aoû - 21:54

locked out of heaven

Aoki Kisuke



Comme je l’avais prévu, il ne me laissait pas faire, il ne me laissait pas le rassurer. Il me détestait, mais je ne savais pas pourquoi. Il le disait sans arrêt. Je retirais ma main rapidement pour ne pas l’énerver encore plus. Je n’étais pas là pour me foutre de lui ou l’emmerder. J’étais simplement venu pour le voir et passé un peu de bon temps, mais j’étais mal tombé apparemment. Je ne lâchais pas son regard. J’étais sérieux. Je ne savais pas ce qui se passait dans sa vie mais j’avais envie de l’aider.

« Arrête d’être con un peu. »

J’en avais assez de son attitude, cette façon qu’il avait de me repousser sans jamais me laisser une chance. Il me jugeait directement. Moi aussi je pouvais jouer les gros durs et être autoritaire. Je soupirais et lui pinçais la joue. Il voulait réagir comme un enfant alors j’allais le traiter comme tel.

« Pourquoi tu crois toujours que je me fous de ta gueule ? Sérieusement ? »

A la rue ? Je ne comprenais pas tout. Il avait perdu son appartement ? Son job ? Je haussais un sourcil. Je ne pouvais pas deviner s’il ne m’expliquait pas plus clairement. Mais pour obtenir plus de deux mots de sa part c’était presque mission impossible. Pour m’insulter il n‘y avait pas de problème, mais parler, c’était autre chose. Je posais ma main sur sa cuisse, je me foutais que l’on nous regarde de travers. J’étais fatigué de me battre sans arrêt avec lui.

« Je suis là juste parce que j’avais envie de toi, alors désolé si je débarque pas au moment idyllique. »

Je me massais la nuque, je ne savais pas comment lui proposer de venir chez moi. Il avait tellement de fierté qu’il aurait préféré dormir dehors que de m’être redevable. Mais je ne demandais rien en retour et ça, il ne le comprenait pas.

« Viens chez moi. Le temps qu’il te faut. Après tu fais ce que tu veux, fais ta tête de con, et démerde toi. »

Je me pointais du doigt en lui faisant un clin d’œil.

« Personnellement, je préférais dormir avec un type comme moi que de galérer, mais si ta fierté t’en empêche. Tant pis. »

Je haussais les épaules, je n’allais pas le forcer. Kisuke était trop difficile et trop têtu. Je me ferai du soucis pour lui si je savais qu’il n’avait plus de toit, mais je n’allais pas le séquestrer dans ma salle de bain.

« Si tu veux que je me casse, dis le moi et je rentre chez moi. Je te laisse tranquille »

Je le regardais quelques secondes avant de me relever et de m’étirer. Je n’attendais que sa réponses avant de tourner les talons.


あいしてる


in the blood
Tu te consumes de l’intérieur, tu brûles et tu le gardes pour toi surtout, autrement tu passes forcément pour un con... Akira
Revenir en haut Aller en bas
tokyo citizen | usual suspect

Voir le profil de l'utilisateur
date d'inscription : 13/07/2017

messages : 239

métier/études : caissier de nuit à l'épicerie du coin.

logement : un vieil appart miteux.

avatar
Re: locked out of heaven { ft. akira } ☾ Jeu 17 Aoû - 1:29

locked out of heaven

Kirishima Akira



Comme il l’avait prévu, Akira avait parfaitement entendu sa phrase et ne lui lâchait pas les baskets. Il ne comprenait pas pourquoi il insistait pour l’aider, après tout, qui voulait rendre service à un sale type comme lui ? D’autant plus qu’il n’avait jamais été tendre avec lui, et il en était parfaitement conscient. Il ne savait pas pourquoi il le détestait à ce point, il n’arrivait pas à l’apprécier, bien qu’il n’avait jamais réellement fait d’effort de ce côté-là, n’y trouvant pas d’interêt. Ce qu’il haïssait était sûrement son sourire imbécile, ses remarques inutiles, idiotes, cette manie qu’il avait toujours à le provoquer, ses airs de sale con et son talent pour connaître la moindre de ses réactions à l’avance. Il haïssait également le fait que, malgré tout, il ne pouvait s’empêcher de craquer à chaque fois, et qu’il était obligé, inconsciemment, de retourner vers lui, parce qu’il était un peu trop accroché à ce contrat, qu’il en était devenu quelque peu dépendant et qu’il y avait cette alchimie constante entre les deux qu’il n’arrivait pas à contrôler. Kisuke avait sa fierté, une fierté beaucoup trop grande, qui le faisait réagir comme un enfant de cinq ans alors qu’il savait se montrer mature dans d’autres circonstances. Une fierté qui lui faisait prendre des décisions idiotes.

- « J’ai pas besoin de ton aide, ni de l’aide de personne d’autre. Je vais me démerder tout seul, comme je l’ai toujours fait. »

Il ne pensait presque pas un mot de ce qu’il disait. Il savait qu’il avait besoin d’aide, il ne voulait juste pas paraître incapable de se débrouiller comme un grand, et encore moins devant Akira. Il ne voulait pas de son aide, pas à lui. Il n’avait pas envie de le voir plus qu'il ne le voyait déjà et de le supporter durant des jours entiers.

- « Et je n’ai pas envie de voir ta gueule à longueur de journée, de te supporter encore plus que ne le fais déjà, ce serait pire que mieux. »

Il comprit bien vite que les paroles qu’il avait sorti n’étaient pas des plus tendres, d’autant plus qu’il avait parlé avec son éternel air arrogant et froid. Il sentait néanmoins la sincérité d’Akira dans ses moindres faits et gestes et il se demandait pourquoi il faisait ça, pour lui. Proposer son aide était quelque chose de tellement simple, mais néanmoins important. Cependant, il n’arrivait pas à être autrement que glacial, parce qu’il n’arrivait pas à avoir plus d’empathie envers lui, ça ne changeait pas de d'habitude, et ça avait toujours été comme ça.

- « Rentre chez toi Akira, laisse moi dans ma propre merde. »

Sa voix avait perdu toute son agressivité. Il était tout simplement au bout du rouleau. Il sortit de la poche de son bomber noir son éternel paquet de cigarette, avant d’en sortir une qu’il s’empressa d’allumer, ayant toujours son briquet sur lui. Il avait besoin d’en prendre une, histoire de calmer ses nerfs. Il tira sur cette dernière avant de souffler, laissant s’envoler la fumée grisâtre. Il ferma les yeux. Il regrettait, d’un côté, de l’avoir rejeté. Habiter avec cet enfoiré serait une épreuve difficile, néanmoins, rester dehors était bien plus compliqué, d’autant plus qu’il n’était pas question d’une seule nuit, mais bien d’un bon nombre, et cette pensée le faisait paniquer intérieurement.

あいしてる



눈 동 자 의 호 기 심 에

then into your life, there comes a darkness. this spacecraft blocking out the sky and there is nowhere to hide. } radiohead
Revenir en haut Aller en bas
tokyo citizen | usual suspect

Voir le profil de l'utilisateur
date d'inscription : 14/07/2017

messages : 54

avatar
Re: locked out of heaven { ft. akira } ☾ Jeu 17 Aoû - 11:24

locked out of heaven

Aoki Kisuke



J’avais toujours fait preuve d’une patience extrême avec lui. Hurler avec Kisuke ne servait à rien, ça ne faisait que le braquer encore plus qu’il ne l’était déjà. Il prenait mal chacun de mes mots et ce n’était pas toujours évident à gérer. Pourtant j’étais toujours là et je n’avais aucune envie de le quitter. Honnêtement, il m’épuisait à toujours vouloir se battre, à toujours vouloir me rentrer dedans au lieu de simplement accepter une main tendu. Je ne m’énervais presque jamais, mais je sentais que mon calme habituel était mis à rude épreuve.
Ses mots étaient durs, comme lui et même si je ne les prenais pas à cœur, parfois, ça faisait mal. Je me consolais comme je pouvais. Il avait beau dire ne pas supporter ma présence, mais il revenait toujours près de moi. A chaque fois. Je soupirais en gardant mes mains dans mes poches pour éviter de lui mettre mon poing dans la gueule.

« Franchement, j’en peux plus de toi et ton attitude de sale gosse. »

Je ne lui parlais pas souvent de cette façon, je dirai même que c’était la première fois que je laissais la colère m’envahir. J’avais toujours peur qu’il m’en veuille et qu’il rompe notre contrat, mais cette fois, j’en avais assez. Assez de marcher sur des œufs. Il avait besoin que quelqu’un le remette en place. J’allais le faire. Je me baissais légèrement pour attraper la cigarette entre ses lèvres et la jetais par terre. Cette odeur me rendait fou. Il était à la rue bordel. J’attrapais son bras un peu trop violemment et tirait dessus pour qu’il se lève. Je commençais à péter un câble, cette relation était en train de me bouffer. Je plongeais mon regard dans le sien, sans le lâcher.

« Tu crois qu’accepter de l’aide ça te rend faible ? Kisuke, c’est moi, je te connais absolument par cœur. De quoi t’as peur ? »

Je relâchais ma prise quelques secondes avant de le plaquer contre la porte de son immeuble sans aucune tendresse, et de prendre possession de ses lèvres. J’en avais rêvé toute la nuit de ce baiser. Je me doutais que ça n’allait pas être simple de l’avoir chez moi, mais je passais la plupart de mon temps au boulot et mon but n’était pas de l’emmerder. Juste de lui fournir un toit.

« Tu pourras payer en nature. »

Je souriais légèrement contre ses lèvres. Je n’allais pas non plus l’héberger gratuitement, il fallait bien une petite récompense à la clé. Je reculais légèrement pour le laisser respirer sans pour autant le lâcher du regard. Je ne jouais pas, j’étais sérieux et pour une fois il devait me faire confiance.

« Vas chercher tes affaires, on y va. »

Pour une fois, il n’y avait aucune douceur dans ma voix. Je voulais bien être conciliant, mais il y avait des limites et elles venaient d’être dépassées. Moi aussi je pouvais prendre les choses en main. Je n’étais plus un gamin.



あいしてる


in the blood
Tu te consumes de l’intérieur, tu brûles et tu le gardes pour toi surtout, autrement tu passes forcément pour un con... Akira
Revenir en haut Aller en bas
tokyo citizen | usual suspect

Voir le profil de l'utilisateur
date d'inscription : 13/07/2017

messages : 239

métier/études : caissier de nuit à l'épicerie du coin.

logement : un vieil appart miteux.

avatar
Re: locked out of heaven { ft. akira } ☾ Jeu 17 Aoû - 19:41

locked out of heaven

Kirishima Akira



Il se demandait s’il était en train d’halluciner ou non. Akira ne s’était pas barré et en plus de ça, il lui tenait tête et commençait sérieusement à lui taper sur les nerfs. Il était froid et direct, comme si leurs rôles avaient été échangé, et Kisuke ne supportait pas ça. Il continuait de fumer sa cigarette, il savait que cela l’aiderait à se calmer. Il avait toujours consommé ses clopes pour aller mieux, ou au moins pour se détendre un minimum, et il se remerciait intérieurement de toujours avoir son paquet avec lui, comme pour ce genre de moments. Il aimait sentir cette fumée nocif à travers ses poumons, et appréciait plus que tout ce sentiment d’avoir enfin ce manque comblé. Il était devenu dépendant, et il l’était depuis des années, il se consumait petit à petit, et malgré qu’il en avait parfaitement conscience, il s’en fichait. Les moments où il pouvait enfin fumer étaient précieux pour lui, et le fait qu’Akira le lui retire le mettait hors de lui.

- « Mais putain de merde, ma clope ! »

Il n’eut pas le temps de faire quoi que ce soit que le plus jeune l’avait déjà relevé. Il ne voulait pas se rabaisser au point de demander de l’aide, et encore moins à lui. Les airs moralisateurs d’Akira l’énervaient au plus haut point. Il aurait aimé lui mettre son poing dans la figure, mais il essayait de se calmer. Il ne comprenais toujours pas pourquoi il insistait autant.

- « Je ne veux pas de ta pitié. »

Il tourna les talons prêt à partir lorsqu’il sentit son dos cogner sur la porte et des lèvres se poser sur les siennes. Il ne put s’empêcher de répondre au baiser, agrippant le haut de son vis-à-vis, c’était plus fort que lui. Il bouillait intérieurement face à ce manque total de contrôle dans ce genre de moments, et il savait bien qu’Akira se servait bien souvent de cette faiblesse pour avoir ce qu’il voulait. Il le lâcha finalement avant de passer sa langue sur sa lèvre inférieure. Il ne savait pas quoi faire, quoi penser. Il n’avait clairement pas envie de rester dehors, mais il n’avait pas confiance en lui, et n’avait pas envie de vivre chez lui. Il pesait le pour et le contre. Après tout, il pourrait rester uniquement pour dormir, et échapper à cet enfer le restant de la journée. Il déglutit légèrement avant de rire jaune, se rendant compte de ce qu’il était sur le point de faire.

- « Il va falloir que tu m’en passe, d’affaires, j’ai pas envie de remonter là-haut. »

Il avait du mal à croire qu’il venait d’accepter, d’une certaine manière. Il n’avait clairement pas envie de revoir l’état de son appartement, ni même de rechercher le peu de vêtements qu’il possédait sous les décombres. Il continuait de regarder Akira dans les yeux avant de secouer la tête.

- « Franchement tu fais chier. »

Cet enfoiré réussissait toujours à avoir ce qu’il voulait.

あいしてる



눈 동 자 의 호 기 심 에

then into your life, there comes a darkness. this spacecraft blocking out the sky and there is nowhere to hide. } radiohead
Revenir en haut Aller en bas
tokyo citizen | usual suspect

Voir le profil de l'utilisateur
date d'inscription : 14/07/2017

messages : 54

avatar
Re: locked out of heaven { ft. akira } ☾ Ven 18 Aoû - 11:16

locked out of heaven

Aoki Kisuke



Il commençait à me taper sur les nerfs avec ses clopes. Je me disais que je ne pourrais pas l’empêcher de fumer chez moi, et je n’allais pas me battre avec lui pour ça. Tant qu’il se mettait à la fenêtre, je ferai avec. Je secouais la tête en soupirant. Mais qui parlait de pitié ? Je n’avais jamais eu pitié de lui. Je l’avais d’ailleurs toujours admiré pour sa volonté d’être aussi indépendant. J’étais vraiment prêt à lui coller mon poing dans la figure, mais si je voulais l’amadouer, ce n’était pas la bonne façon de faire. Ce n’était pas vraiment de la manipulation. Il ne pouvait pas me résister et ce n’était pas ma faute, c’était simplement un bon moyen de le faire changer d’avis. Je sentais qu’il commençait à craquer et j’étais plutôt fier de moi. J’avais réussi à attirer le mec le plus casse couille que je connaissais chez moi. Avec un seul baiser. Je m’améliorais avec le temps. Je ne pouvais m’empêcher d’afficher un petit sourire satisfait. Il allait m’en vouloir encore plus.

« Très bien, je te filerai ce tout ce qu’il te faut. »

Je hochais la tête. Moi aussi je pouvais être un vrai chieur et je l’assumais entièrement. Il me connaissait, il savait que je n’étais pas du genre à lâcher l’affaire. Et puis, il n’avait sûrement pas envie de dormir dehors. Je passais mon bras autour de ses épaules. Je l’avais mis en colère, il avait déjà l’air un peu moins triste. C’était un peu le but de la manœuvre, qu’il passe un peu ses nerfs sur moi, j’en avais l’habitude. Il avait du mal à comprendre que je faisais ça pour lui, que je n’attendais rien en retour et surtout que je n’avais aucune mauvaise intention. Je ne savais pas pourquoi il croyait toujours que j’allais lui faire du mal, ou un sale coup.

« Je te fais chier, mais tu m’adores ! »

Moi je l’adorais et c’était bien là le problème. Nos attentes concernant notre relations n’étaient plus les mêmes, mais je ne pouvais pas prendre le risque de le perdre. Je sentais mon cœur galoper dans ma poitrine à chaque fois que je posais mon regard sur lui. C’était épuisant. Je reprenais le chemin de mon appartement sans me presser. C’était étrange de passer du temps avec lui, juste comme ça.

« Je suppose que tu vas préférer dormir dans le canapé plutôt qu’avec moi ? »

J’aurai vraiment aimé passer une nuit entière avec lui, sans le voir disparaître, mais c’était une sacrée étape et il n’était sûrement pas prêt pour ça. Je pouvais tout de même tenter le coup. L’ambiance allait être tendue, en permanence. Kisuke était toujours sur ses gardes, il ne relâchait jamais la pression et ce manque de confiance en moi commençait à m’exaspérer. Honnêtement, je ne savais pas si j’allais tenir le coup, si je n’allais pas péter un câble et tout lui révéler, si je n’allais pas passer mon temps à me disputer avec lui. C’était un peu effrayant finalement.


あいしてる


in the blood
Tu te consumes de l’intérieur, tu brûles et tu le gardes pour toi surtout, autrement tu passes forcément pour un con... Akira
Revenir en haut Aller en bas
tokyo citizen | usual suspect

Voir le profil de l'utilisateur
date d'inscription : 13/07/2017

messages : 239

métier/études : caissier de nuit à l'épicerie du coin.

logement : un vieil appart miteux.

avatar
Re: locked out of heaven { ft. akira } ☾ Ven 18 Aoû - 13:29

locked out of heaven

Kirishima Akira



Parmi les milliers de décisions qu’il avait dû prendre dans sa vie, celle-ci devait être probablement l'une des pires. Il s’insultait intérieurement d’avoir accepté de dormir chez lui. Il savait que ce n’était que temporaire, mais il était convaincu que toute cette histoire allait mal se terminer, d’une façon ou d’une autre. Ils étaient incapable de rester dans une pièce plus de cinq minutes sans que le ton ne monte et que les insultes ne  partent. Il espérait qu’Akira était du genre à sortir de chez lui régulièrement, après tout, il ne connaissait rien de sa vie, de ce qu’il aimait, de ce qu’il faisait à longueur de journées ou encore des personnes qu’il fréquentait. Il connaissait les moindres traits de son caractère, les moindres parcelles de son corps et pourtant, Akira restait un mystère. Il savait beaucoup de choses sur lui, mais rien à la fois. C’était quelque peu illogique et pourtant, c’était vrai. Kisuke ne s’était jamais réellement demandé comment était le plus jeune dans la vie de tout les jours, mais maintenant qu’il allait devoir vivre chez lui, il ne pouvait s’empêcher d’y penser. Il priait pour un Akira qui n’était jamais chez lui, lui-même passant ses journées à traîner les rues, ils risqueraient de ne pas se croiser souvent, pour son plus grand bonheur.

Il soupira bruyamment en sentant son bras autour de ses épaules, histoire de lui faire comprendre que son action était de trop. Il ne se débarrassa cependant pas de lui, de toutes façons, quoi qu’il fasse, il allait trouver un autre moyen de le faire chier. Il gardait toujours son air ennuyé sur son visage mais ne pu s’empêcher de rire légèrement et ironiquement suite aux mots de son vis-à-vis.

- « Mais oui, je t’adore, tout ça, tout ça. »

Il secoua légèrement la tête, exaspéré par le comportement d’idiot du plus jeune. Il soupira a nouveau en sachant qu’il devait le suivre jusqu’à chez lui, cette journée était une véritable catastrophe et les journées qui allaient suivre risqueraient de ne pas être meilleures, d’autant plus qu’Akira parlait de le faire dormir soit sur le canapé, soit avec lui. Il était hors de question de dormir avec lui, et la vision du vieux canapé peu confortable ne lui donnait pas envie non plus.

- « Hors de question que je dorme sur cette merde de canapé. C’est toi qui ira dessus, pendant que moi je dormirai tranquillement sur ton lit. »

Il était persuadé qu’Akira n’allait pas le laisser dormir dans son lit, sans lui à ses côtés, mais il voulait tout de même tenter le coup. Il plongea sa main dans la poche de son blouson avant d’en ressortir le paquet de cigarettes qu’il ouvrit. Il râla en constatant que ce dernier était vide et ne put s’empêcher de le jeter quelques mètres plus loin.

- « Et il va falloir que tu me rachète un paquet de clopes, tu m’as bousillé la dernière. »


あいしてる



눈 동 자 의 호 기 심 에

then into your life, there comes a darkness. this spacecraft blocking out the sky and there is nowhere to hide. } radiohead
Revenir en haut Aller en bas
tokyo citizen | usual suspect

Voir le profil de l'utilisateur
date d'inscription : 14/07/2017

messages : 54

avatar
Re: locked out of heaven { ft. akira } ☾ Lun 21 Aoû - 11:47

locked out of heaven

Aoki Kisuke



Je tournais la tête pour dissimuler mon petit sourire satisfait. Il avait beau râler, mon bras se trouvait toujours autour de ses épaules. Je m’attendais à une plus grosse crise de sa part. C’était déjà un beau progrès. J’avais vraiment envie de l’emmerder mais je prenais sur moi. Les choses se passaient relativement bien, je ne pouvais pas tout foutre en l’air. J’ébouriffais ses cheveux en l’entendant. Il pouvait toujours rêver. Il avait beau être plus âgé, il était hors de question qu’il dorme dans mon lit, et surtout sans moi. C’était ce qui me dérangeait le plus finalement. Qu’il soit chez moi et que je ne puisse pas en profiter. J’avais envie de savoir ce que c’était de le sentir contre moi, durant toute une nuit. Pas juste quelques heures. Son absence commençait à me peser de plus en plus et c’était difficile de garder toutes ces émotions en moi.

« Alors, je t’explique, le lit c’est uniquement avec moi. Après c’est toi qui vois. »

Je lui laissais le choix même si je préférais qu’il reste avec moi. J’étais tellement accro, c’en était presque minable. Comment est-ce que j’avais pu devenir aussi dépendant. Ce n’était qu’un jeu à la base, une de ses idées idiotes à laquelle j’avais adhéré sans même réfléchir. Il me plaisait, on passait du bon temps ensemble. Je n’avais pas prévu de tomber amoureux de lui. Je ne m’en étais même pas rendu compte, c’était arrivé d’un seul coup et je n’avais rien pu faire. C’était trop tard. Je me sentais stupide. Il me sorti de mes pensées avec son foutu paquet de clopes. Je soupirais, je m’étais habitué à cette odeur de tabac froid, mais ce n’était pas toujours très agréable.

« Pleure pas, je t’en ramènerai un en revenant du boulot. Demain. »

Et oui, malheureusement je ne bossais pas aujourd’hui et il allait devoir se passer de sa drogue encore plusieurs heures. J’étais tout de même un peu angoissé par rapport à cette nouvelle cohabitation. Tout pouvait partir tellement vite entre nous. Kisuke passait de la haine à l’envie en une fraction de seconde, et même si je le connaissais bien, il me surprenait parfois. Je resserrais instinctivement ma prise autour de ses épaules. J’avais ce besoin de le sentir proche de moi. J’étais terrifié à l’idée qu’il disparaisse de ma vie, qu’il m’abandonne. Honnêtement, je ne savais pas comment je le vivrais, sûrement très mal. Très très mal.

« Tu comptes bouder encore longtemps ? »

Il avait toujours son air froid et distant qui me faisait comprendre que je n’avais pas intérêt à dépasser les bornes. J’adorais le voir souvent, mais ces instants étaient rares. Et j’étais plus doué pour le foutre en rogne que pour le faire rire. Je ralentissais en arrivant devant mon immeuble et le lâchais pour lui mettre une claque sur les fesses.

« Aller, on y va. »

Je me mordillais la lèvre en me demandant combien de temps il allait tenir avant de péter un plomb. J’arrivais toujours à détourner son attention avec quelques baisers fougueux, mais pour cette fois, je m’inquiétais.



あいしてる


in the blood
Tu te consumes de l’intérieur, tu brûles et tu le gardes pour toi surtout, autrement tu passes forcément pour un con... Akira
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: locked out of heaven { ft. akira } ☾
Revenir en haut Aller en bas
 
locked out of heaven { ft. akira }
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
 Sujets similaires
-
» AKIRA (MacFarlane Toys) 2000-2001
» Snow Heaven
» Heaven or hell > Mon mini jeux à 2
» AKIRA de Katsuhiro Otomo.
» key of heaven

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
choo shitain :: la ville :: shibuya ☾ ON MELANCHOLY HILL -
Sauter vers: