Aller à la page : 1, 2  Suivant
tokyo citizen | usual suspect

Voir le profil de l'utilisateur
date d'inscription : 13/07/2017

messages : 239

métier/études : caissier de nuit à l'épicerie du coin.

logement : un vieil appart miteux.

avatar
fire meets gasoline {ft. akira} ☾ Jeu 20 Juil - 3:29

Fire Meets Gasoline

Kirishima Akira



Il regardait les étoiles, ces orbes lumineuses qui avaient tendance à lui réchauffer le cœur et lui vider la tête tandis qu’une fumée néfaste s’échappa de ses fines lèvres. Kisuke avait toujours aimé ce genre de moments calmes et reposants où il pouvait se retrouver seul avec lui-même. Il n’avait jamais supporté le bruit incessant des rues animées de Tokyo, bien qu’il habitait en plein cœur de la ville. Alors, certaines nuits, il montait sur le toit de son immeuble afin de fumer une cigarette, son téléphone laissant s’échapper une musique douce à peine audible.

Cette nuit, il était là, les coudes posés au bord de cette fenêtre, à contempler la nuit noire tandis qu’il attendait avec impatience le retour d’une certaine personne. Il se remémora les détails de cette soirée qui s’était voulue catastrophique, se disant qu’il fallait peut-être qu’il arrête de succomber trop facilement aux demandes de son amant. Kisuke avait beau avoir terriblement envie de lui à ce moment même, il restait tout de même épuisé après cette longue journée et espérait secrètement que le plus jeune se dépêche pour rentrer chez lui. Il regardait vers l’horizon, Akira devait probablement avoir fini son travail, et était surement en route vers son appartement.

Il porta doucement le bâtonnet toxique à sa bouche avant d’en extraire une légère fumée grise qui s’envola vers le ciel. Ses cheveux décolorés volaient calmement suite a la douce brise qui caressait son visage opalin. Il tapa nerveusement du pieds, commençant légèrement à perdre le peu de patience qu’il lui restait. Il tapota sur sa cigarette afin de faire tomber les cendres sur le bitume froid du trottoir d’en dessous. Il préférait de loin lorsque ses désirs étaient assouvis directement. Il avait horreur d’attendre, et encore moins plusieurs heures, comme il l’avait fait cette nuit. Il se demandait encore pourquoi il restait planté là, puis le souvenir de ce baiser intense lui fit vite reprendre ses esprits. Bon dieu ce qu’il avait aimé cet échange, comme tous ceux, physiques, qu’il avait pu avoir avec le plus jeune depuis le début de leur relation quelque peu compliquée. Il regardait rapidement l’écran de son cellulaire afin de vérifier l’heure. Il était tard, ou plutôt, très tôt, selon les points de vue. Les rues étaient silencieuses et Kisuke adorait voir Tokyo endormie.

C’est alors qu’un léger bruit se faisait entendre derrière lui. La porte était en train de s’ouvrir, Akira devait être en train de rentrer dans l’appartement, après une longue nuit de travail. Le décoloré ne bougea cependant pas d’un poil, continuant de fumer tranquillement sa quatrième cigarette. Il n’avait pas beaucoup fumé cette nuit, contrairement à d’habitude. Quelques mégots traînaient sur l’appui de fenêtre tandis que d’autres gisaient au sol, quelques mètres plus bas. Kisuke fixait le paysage urbain et nocturne en face de lui, ne prêtant aucunement attention à la présence qui s’approchait de lui. Il esquissa un léger sourire sournois, pensant à ce qui allait se passer dans les minutes à venir et apporta a nouveau sa clope à ses lèvres, soufflant la fumée qui se dissipait dans l’air.

あいしてる



눈 동 자 의 호 기 심 에

then into your life, there comes a darkness. this spacecraft blocking out the sky and there is nowhere to hide. } radiohead
Revenir en haut Aller en bas
tokyo citizen | usual suspect

Voir le profil de l'utilisateur
date d'inscription : 14/07/2017

messages : 54

avatar
Re: fire meets gasoline {ft. akira} ☾ Jeu 20 Juil - 13:27

Fire Meets Gasoline

Aoki Kisuke



Je n’avais clairement plus envie de bosser. Je n’écoutais plus mes clients, je ne voyais plus les sourires des jolies filles qui exposaient un peu trop leur poitrine sur le bar. Je me foutais de tout, absolument tout. Je n’avais qu’une envie. Rentrer le retrouver. Chez moi. Honnêtement, je ne pensais pas qu’il accepterait ma proposition. Ce n’était pas son genre d’attendre. Il était encore moins patient que moi.

Je préparais les verres de façon instinctive, je n’arrivais plus à réfléchir. Dès que je pensais à lui je me mettais à dérailler.  Je louchais sur ma montre toutes les trente secondes avec cette horrible impression que le temps souhaitait me torturer. Je ne tenais plus en place. Je demandais à mon collègue s’il pouvait prendre la relève. Il était tard et seuls les habitués étaient encore affalés sur leur siège. Problème de au boulot, problème de familles. Certains préféraient passer la nuit en notre compagnie plutôt que de rentrer chez eux. Je trouvais ça un peu triste. Moi je n’avais qu’un hâte, ouvrir ma foutue porte et me jeter sur lui.

Je fis un rapide signe de la main avant de sortir. Je n’avais jamais marché aussi vite. L’air était agréable, mais je n’avais pas le temps d’en profiter. Mon appartement n’était qu’à quelques minutes de marche du bar. C’était tout l’intérêt.
J’espérais qu’il serait encore réveillé, il avait l’air épuisé. Je n’étais pas vraiment du genre à prendre soin de lui. Je n’allais pas le déshabiller le border en lui chantant une berceuse. C’était beaucoup trop surfait. Ce n’était pas pour nous ce genre de choses.

J’abaissais la poignée en priant pour qu’il n’ait pas fermé derrière lui. Je me serai retrouvé comme un con à la porte. Je repris doucement mon souffle pour ne rien laisser paraitre. Je ne voulais pas qu’il se rende compte à quel point je m’étais bougé pour arriver le plus tôt possible. Je retirais mes chaussures et , remarquait sa tignasse blonde. Encore un train de fumer. Même la fenêtre ouverte, je l’avais senti immédiatement.

Il m’avait très bien entendu, il faisait simplement semblait et je détestais quand il adoptait ce type de comportement. Je n’attendais pas non plus à ce qu’il me saute au cou, mais un minimum d’attention.
Je m’approchais de lui, glissant mes mains autour de sa taille, mon torse contre son dos. Je n’étais pas un grand fan des gestes d’affection, mais cette fois j’en avais besoin. Vraiment besoin. J’avais besoin de le sentir contre moi, à moi.

« Je pensais trouver une belle aux bois dormants en rentrant. Mais non tu m’as gentiment attendu. »

Je resserrais légèrement mon étreinte, laissant mes lèvres de balader le long de son cou. Lui et moi on était parfait ensemble. Il ne s’en rendait simplement pas compte.


あいしてる


in the blood
Tu te consumes de l’intérieur, tu brûles et tu le gardes pour toi surtout, autrement tu passes forcément pour un con... Akira
Revenir en haut Aller en bas
tokyo citizen | usual suspect

Voir le profil de l'utilisateur
date d'inscription : 13/07/2017

messages : 239

métier/études : caissier de nuit à l'épicerie du coin.

logement : un vieil appart miteux.

avatar
Re: fire meets gasoline {ft. akira} ☾ Ven 21 Juil - 22:42

Fire Meets Gasoline

Kirishima Akira



Des mains posés sur son corps, des lèvres se baladant sur son épiderme brulant, le décoloré commençait à perdre pied et avait énormément de mal à se contrôler. Il soupira d’aise au fur et à mesure des baisers du plus jeune dans son cou, laissant plus d’accès à ce dernier en penchant légèrement sa tête. Malgré ses désirs, Kisuke avait envie de laisser un peu trainer les choses. Il avait déjà attendu des heures, alors quelques minutes de plus n’allaient pas changer grand-chose, à condition qu’une certaine personne ne soit à ses côtés. Il voulait voir jusqu’où Akira irait s’il l’ignorait, s’il ne faisait rien de plus que d’apprécier son toucher. Il repensait au baiser, et il voulait le voir entreprenant, une nouvelle fois, pour changer. Il savait bien que le plus jeune allait détester ce comportement je m’en foutiste et ignorant, mais il s’en fichait. Il n’en avait jamais eu rien à foutre de l’avis du plus jeune. Il n’avait toujours pensé qu’à lui-même, et cette situation lui convenait parfaitement bien.

Il continuait de fumer sa cigarette, ne jetant pas un seul regard à celui qui se trouvait derrière lui. Il amenait à nouveau sa clope à ses lèvres et souffla encore, répétant sans cesse ce geste qui était devenu un automatisme. Cela faisait des années que Kisuke fumait et à vrai dire, il avait commencé relativement jeune. Il était simplement un adolescent qui avait voulu faire comme les autres. Néanmoins, sa vision des choses avait relativement changé depuis le temps. À présent, l’aîné fumait pour oublier, pour se détendre, et il crachait à la figure de ceux qui suivaient le mouvement. En regardant en arrière, le jeune japonais s’était trouvé stupide et avait honte d’avoir été une tel personne. Il détestait le Kisuke d’avant, pour lui, il n’était qu’un enfoiré, un salaud, encore plus que celui qu’il était à présent. Voir des photos de lui au lycée lui donnait envie de gerber, il avait une haine incommensurable, une haine encore plus forte que celle qu’il n’éprouvait pour Akira. Une haine différente.

Le bâtonnet toxique était sur le point de se terminer. Les dernières cendres noires tombaient sur le sol froid. Kisuke jeta le mégot à travers la fenêtre ne faisant pas attention à l’endroit où se dernier aurait pu atterrir. Il tourna légèrement sa tête afin de regarder le plus jeune, droit dans les yeux, un air froid sur le visage et dans sa voix.

- « Il va falloir que tu te montre un petit peu plus entreprenant, Akira. »

Il mordilla sa lèvre inférieur avant de porter à nouveau son attention vers la fenêtre ouverte. Il n’était pas habitué à l’appeler de la sorte. Kisuke avait tendance à utiliser des insultes, des adjectifs péjoratifs, mais très rarement son prénom. Il savait pertinemment que son amant allait réagir à ce détail, que ce soit de manière positive ou négative.


- « J’ai horreur de quand tu fais dans le romantisme. C’est bien pour ça que je ne te laisse jamais prendre les choses en main. Incapable. »

あいしてる



눈 동 자 의 호 기 심 에

then into your life, there comes a darkness. this spacecraft blocking out the sky and there is nowhere to hide. } radiohead
Revenir en haut Aller en bas
tokyo citizen | usual suspect

Voir le profil de l'utilisateur
date d'inscription : 14/07/2017

messages : 54

avatar
Re: fire meets gasoline {ft. akira} ☾ Sam 22 Juil - 0:14

Fire Meets Gasoline

Aoki Kisuke



Je ne supportais pas son attitude. Cette façon qu’ll avait de faire comme si je n’existais pas. Comme si ma présence n’avait aucune importance. A chaque fois qu’il était dans les parages, mon corps me le faisait savoir. C’était toujours intense. Et lui restait là à fumer sa clope sans bouger. Cette nonchalance me faisait péter les plombs et je sentais la rage monter en moi. J’avais autant envie de lui mettre un coup que de l’embrasser. Même si notre relation n’était qu’un jeu pour lui, il pouvait au moins m’accorder son attention. Sa cigarette en avait plus que moi.

Je n’avais pas l’habitude de faire le premier pas. Je n’étais pas très doué pour ça, disons que j’étais encore un peu maladroit. Il m’impressionnait et il avait plus d’expérience que moi. Il avait beau pencher sa tête pour que je puisse dévorer son cou, il ne m’avait même pas adressé la parole. Je ne voulais pas m’énerver. Pas ce soir. Je voulais juste passer un bon moment avec lui.

Son regard glacial me faisait l’effet d’une bombe. Il était magnifique. Et j’étais définitivement amoureux de cet homme. Ses mots me blessaient, mais je ne le montrais pas. Il voulait que je sois entreprenant ? Très bien. Ma respiration s’accélérait en même temps que ma colère explosait. Je glissais une main dans ses cheveux avant de les agripper et lui tirer la tête en arrière. Je plantais mes dents dans sa peau si douce histoire d’y a poser ma marque. Il m’appartenait et je voulais qu’il ne l’oublie surtout pas.

Je n’étais pas romantique. Je ne l’avais jamais été. Mes mains sur ses hanches je le retournais vers moi. C’était mon tour de plonger mon regard dans le sien.

« Fermes là. »

Je n’en pouvais plus de ses provocations. Je passais mes mains derrières ses cuisses et le soulevait pour le déposer sur la table de mon salon. Un des seuls meubles que j’avais et à cet instant, je ne regrettais pas cet achat. Je me calais entre ses jambes, une main sur sa nuque, ma langue dans sa bouche. Un autre baiser passionné, emplie de reproches et de tabac. Une de mes mains s’échappait sous son pull caressant la peau de son ventre. Je ne me laisserai jamais de cette douceur.

« Moins de blabla plus d’actions. »

C’était ce qu’il voulait. Pour une fois j’aurai eu envie de passer une soirée tranquille posé à ses côtés. Mais c’était interdit. Bien sûr que j’avais envie de lui, mais j’avais envie d’autre chose aussi. Je voulais tout de lui, même son caractère de merde.



あいしてる


in the blood
Tu te consumes de l’intérieur, tu brûles et tu le gardes pour toi surtout, autrement tu passes forcément pour un con... Akira
Revenir en haut Aller en bas
tokyo citizen | usual suspect

Voir le profil de l'utilisateur
date d'inscription : 13/07/2017

messages : 239

métier/études : caissier de nuit à l'épicerie du coin.

logement : un vieil appart miteux.

avatar
Re: fire meets gasoline {ft. akira} ☾ Sam 22 Juil - 11:17

Fire Meets Gasoline

Kirishima Akira



Il avait attendu cet instant tout la soirée. Ce moment où les choses sérieuses commencent et où les paroles laissent place aux actions, éveillant ainsi la passion qui les avait toujours animé. Malgré leurs engueules, leurs innombrables provocations ou encore ces quelques fois où ils n’avaient pas pu retenir leur poing, il était impossible pour eux de s’éloigner trop longtemps. Kisuke aimait beaucoup trop ce corps dont il avait pour habitude d’y faire balader ses lèvres. Il appréciait beaucoup trop cette fougue et cette haine qui les envahissait à chaque fois. Akira était le meilleur dans ce domaine et à côté de lui, Kisuke savait pertinemment qu’il ne trouverait pas mieux ailleurs.

Aucun des hommes avec qui il n’avait eu de relations intimes auparavant ne l’avaient fait comme Akira le faisaient. Tous paraissaient fade à présent. Les autres se laissaient beaucoup trop faire, ne répondaient pas aux provocations de l’aîné, alors que celui-ci adorait ce combat pour dominer l’autre qu’il pouvait il y avoir, ne serais-ce que dans un simple baiser, avec Akira. Certains hommes avaient attendu plus de la part du décoloré, ils avaient attendu un sms, ou alors une relation de couple. Seulement Kisuke n’en avait rien à foutre de ce genre de relations. Les câlins d’amour, les mots doux, le monde rose et parfait, il avait horreur de ça et ne se gênait pas pour le faire remarquer dès que l’occasion se présentait. Être en couple pour lui est quelque chose de trop monotone, et il détestait la routine. Non, le contrat était beaucoup plus amusant, et la personne avec qui il l’avait crée était bien meilleure au lit que n’importe qui d’autre.

La sensation désagréable de son vis-à-vis mordillant et suçotant sa peau ne faisait qu’accentuer son désir. Il n’aimait pas être marqué, et avait toujours préféré marquer les autres. Néanmoins, il voulait voir jusqu’où Akira pourrait aller de lui-même. Les paroles froides de ce dernier ainsi que ses actions plus qu’entreprenantes réussirent à décrocher un léger sourire à Kisuke qui, entre deux baisers fougueux, ne put s’empêcher de souffler entre leurs lèvres.

- « Je préfère mieux ça. »

A présent assis sur cette table de salon que le décoloré trouvait affreuse, il se replaça correctement, se rapprochant d’autant plus de son vis-à-vis, gardant tout de même un peu de distance. Hors de question de vriller de suite, il voulait faire encore traîner les choses. Comme il y a quelques heures, à l’épicerie, Kisuke essayait de dominer le baiser. C’était ce qu’il faisait toujours, inconsciemment. Son caractère et sa hargne faisaient qu’il ne pouvait s’en empêcher, même s’il l’aurait désiré. De temps à autres, le décoloré alla mordiller la lèvre inférieur du plus jeune. Sa langue dansant avec sa jumelle, il sentit des mains se balader sous son sweat-shirt. Il frissonna. Ses mains se perdaient dans la chevelure de son amant, qu’il tira à certains moment où la rage et le plaisir le gagnait d’autant plus. Sa respiration s’accélérait au fur et à mesure des secondes qui passaient et des caresses que lui infligeait le plus jeune. Il avait chaud, terriblement chaud.

Il laissa glisser une de ses mains sous la chemise de son vis-à-vis avant de la poser sur son bas dos. Il fit avancer Akira jusqu’à lui, brisant toute distance entre leur corps, et faisant entrechoquer leurs bassins. Il ne put s’empêcher de soupirer d’aise suite à ce geste. Il commençait à perdre patience. Même s’il avait voulu le contraire quelques minutes plus tôt, il trouvait que les choses traînaient trop. Il était contradictoire avec lui-même. Ses pensées s’embrouillaient tant l’envie l’envahissait. La température avait monté, et Kisuke trouvait que son pull était en trop. Il passa une main à l’arrière du crâne du plus jeune avant d’agripper une mèche de cheveux. Il tira sa tête vers l’arrière afin que celui-ci arrête de l’embrasser.

- « Si tu veux plus d’action, commence déjà par m’enlever cette merde.   »

あいしてる



눈 동 자 의 호 기 심 에

then into your life, there comes a darkness. this spacecraft blocking out the sky and there is nowhere to hide. } radiohead
Revenir en haut Aller en bas
tokyo citizen | usual suspect

Voir le profil de l'utilisateur
date d'inscription : 14/07/2017

messages : 54

avatar
Re: fire meets gasoline {ft. akira} ☾ Dim 23 Juil - 12:48

Fire Meets Gasoline

Aoki Kisuke



J’avais l’impression que cette tension entre nous ne cessait d’augmenter avec le temps. J’avais de moins en moins de patience et de plus en plus de mal à me contrôler. Je connaissais par cœur chaque courbe de son corps, la douceur de sa peau. Mais je ne savais rien de lui. De sa vie, de son passé, de ce qu’il aimait en dehors de tout ce qui se rapportait au sexe. Ça n’avait jamais dérangé jusqu’ici. Je commençais à me poser des questions et n’avoir aucune réponse me rendait encore plus curieux. C’était si grave que ça de vouloir un peu plus.

Son sourire me fit tout oublier. Je n’y avais pas le droit souvent et j’étais surtout incapable de lui résister. Ce sourire. Il me faisait perdre la tête. Je me mordais ma lèvre un peu trop violemment lorsqu’il se rapprochait de moi. Peu importe le nombre de fois où nous avions fait l’amour, c’était à chaque fois aussi puissant, aussi dévastant. Je ne lui laissais pas le temps de respirer, tentant de garder le contrôle de chacun de nos baisers enflammés. Je n’allais pas le laisser gagner. Pas cette fois. Je menais la danse. Il adorait que je le fasse, mais il avait toujours du mal à supporter de ne pas avoir le dessus.

Je le sentais frissonner sous mes doigts. Je n’avais qu’à le frôler pour le faire réagir et c’en était de plus en plus excitant. Je sentais la chaleur monter, mes reins commençaient à me brûler et mon jean me serrer un peu trop. Mais je en voulais pas lui donner ce qu’il voulait maintenant. Je voulais qu’il me supplie. Et c’était difficile. Lorsqu’il tirait mes cheveux de cette façon, j’avais envie de lui sauter dessus. J’avais du mal à garder le contrôle de ma respiration. Je commençais à me laisser aller à ses caresses. Ses mains sur ma peau me donnaient l’impression de me prendre des décharges électriques, jusque dans mon échine. Et ce n’était rien. Juste un effleurement.

Je laissais échapper un léger gémissement en sentant son bassin contre le mien. Je n’en pouvais plus. J’allais exploser. Je souriais lorsqu’il me fit pencher la tête en arrière. Il était pressé. Il en voulait plus. J’adorais ça. Et je n’avais vraiment qu’une hâte. Lui retirer son immonde sweat. J’attrapais le bas de son pull et le tirait vers le haut en lui faisait lever les bras. Ce corps. Bon sang. Ce corps. J’en rêvais à peu près toutes les nuits et je ne m’en lassais pas.

« Tu voulais qu’on prenne notre temps non ? »

J’approchais mes lèvres des siennes, à quelques centimètres et puis quelques millimètres, sans jamais les toucher. Je déviais rapidement vers son cou, descendant lentement le long de son torse. J’attrapais ses cheveux blonds et ce fut à mon tour de tirer dessus pour lui faire pencher la tête.

« Est-ce que je devrais continuer ? »

J’avais envie de le faire languir, j’avais envie de sentir son envie. Je resserrais ma poigne sur ses cheveux sans avoir peur de lui faire mal. Il aimait ça de toute façon.

« Va falloir me supplier Kisuke. »

Honnêtement je ne savais pas si j’allais tenir le coup. J’allais sûrement craquer avant lui, mais c’était à mon tour de le torturer.



あいしてる


in the blood
Tu te consumes de l’intérieur, tu brûles et tu le gardes pour toi surtout, autrement tu passes forcément pour un con... Akira
Revenir en haut Aller en bas
tokyo citizen | usual suspect

Voir le profil de l'utilisateur
date d'inscription : 13/07/2017

messages : 239

métier/études : caissier de nuit à l'épicerie du coin.

logement : un vieil appart miteux.

avatar
Re: fire meets gasoline {ft. akira} ☾ Lun 24 Juil - 16:00

Fire Meets Gasoline

Kirishima Akira



Tout se passait rapidement, en quelques secondes, et pourtant, Kisuke trouvait ça trop lent, beaucoup trop lent. Il regretta bien vite d’avoir voulu laisser trainer les choses, et de l’avoir fait comprendre à son vis-à-vis. Il avait beau le vouloir, se retenir, il n’avait jamais été capable d’attendre pour ce genre de choses. Un simple contact sur sa peau suffisait à le faire vriller, à l’embrouiller totalement. Il ne réfléchissait plus, trop réactif aux caresses et aux baisers. Il était accro à ces sensations qu’il pouvait ressentir dans ce genre de moments, et encore plus lorsque c’était Akira qui lui procurait. Néanmoins, un simple toucher ne suffisait jamais, c’était beaucoup trop simple, trop innocent. Ce n’était que le début, et Kisuke le savait pertinemment. Plus les secondes passaient et plus le décoloré avait chaud, et les geste du plus jeune n’arrangeait rien. Entendre le souffle saccadé et les légers gémissements de son amant ne faisait qu’augmenter son excitation. Malgré son sweat-shirt à présent enlevé, l’aîné continuait de bouillir, son bas-ventre étant en feu. Il aimait beaucoup trop ce qui était en train de se passer, et ne se lasserait probablement jamais du plus jeune. Ce dernier avait beau avoir le contrôle sur la situation, Kisuke s’en fichait royalement. Il était ravi de ce comportement qu’il n’avait pas l’habitude de voir, ça le changeait, ça apportait quelque chose de nouveau. Chaque moment intime entre les deux étaient passionnés, et cette passion augmentait constamment, chaque jour. Aucune routine ne s’était installé, pour le plus grand plaisir du décoloré qui avait tendance à se lasser bien vite des choses, ou des gens. Akira avait tendance à être l’exception, celui pour qui il oubliait certains traits de sa personnalité. Il avait toujours été quelqu’un de relativement calme, flegmatique. Seulement, le plus jeune lui tapait bien trop sur les nerfs et il avait tendance à exploser rapidement. Il préférait bien plus lorsque ce dernier passait à l’action, il disait moins de conneries.

Kisuke laissa tomber sa tête en arrière, et ferma les yeux automatiquement en sentant les lèvres du plus jeune dans son cou. Il tira a nouveau sur quelques mèches de la chevelure de son vis-à-vis en le sentant descendre, lentement, beaucoup trop lentement à son goût. Il n’avait clairement plus de patience, et il ne supportait plus cette torture que lui infligeait Akira. Sa respiration se faisait de plus en plus forte. Il avait de plus en plus de mal à ignorer cette désagréable sensation d’être un peu trop serré dans son pantalon. Et l’arrêt soudain des gestes du plus jeune allait le faire exploser. Kisuke ne comprit pas pourquoi il s’était arrêté. Bien sur qu’il devait continuer, ils en avaient tous les deux envie, ils ne désiraient que ça. Ils étaient venus pour ça, alors pourquoi poser une question aussi idiote ? Le décoloré compris le manège bien vite à l’entente de la prochaine phrase. Kisuke avait grande envie de lui mettre son poing dans sa belle gueule. Jamais il n’allait le supplier, Akira rêvait un peu trop à ce moment là. Il n’avait pas envie qu’il ne le laisse dans cet état et la douleur que lui infligeait son vis-à-vis en tirant sur ses cheveux ne faisait qu’empirer la situation. Il avait toujours aimé cette violence qui les animait, ce contraste entre l’acte passionné et cette hargne qui l’envahissait à chaque fois. Jamais ils n’avaient montré de douceur l’un envers l’autre, et ça lui convenait parfaitement. Il ne demandait rien de plus, ne rêvait de rien de plus. Kisuke fronça les sourcils avant de lancer un regard noir à celui qui se situait en face de lui.

- « Tu te fous de ma gueule ? »


Même s’il désirait plus que tout sentir à nouveau les touchers d’Akira, il ne voulais pas supplier. Il n’était pas le genre de personne qui se laissait dominer facilement, bien au contraire. Son caractère de merde l’en empêchait. Sa fierté d’homme également. Il avait toujours été celui qui menait la danse, et n’avait jamais pensé à échanger les rôles. Il regretta bien vite sa décision d’avoir laissé à son amant un peu trop de libertés à ce niveau là, il en profitait et ça foutait l’aîné en rogne. Ce dernier n’allait pas se plier à ses ordres, il en était hors de question. Il tenta de se dégager de l’emprise du plus jeune. Il était à bout de nerfs.

- « Putain mais t’es sérieux là ? »

Il regarda son vis-à-vis droit dans les yeux avant de donner un léger coup de bassin, montrant ainsi son impatience. Jamais il n’allait supplier, Akira perdra pied bien avant lui. Il soupira suite à son geste avant de le recommencer, un peu plus violemment. Même s’il manquait cruellement de patience, son amant n’était pas mieux que lui, et il le savait pertinemment.

- « Jamais tu ne m’entendra te supplier, Akira, met toi ça dans le crâne. »

あいしてる



눈 동 자 의 호 기 심 에

then into your life, there comes a darkness. this spacecraft blocking out the sky and there is nowhere to hide. } radiohead
Revenir en haut Aller en bas
tokyo citizen | usual suspect

Voir le profil de l'utilisateur
date d'inscription : 14/07/2017

messages : 54

avatar
Re: fire meets gasoline {ft. akira} ☾ Mar 25 Juil - 16:36

Fire Meets Gasoline

Aoki Kisuke



J’adore le sentir frémir sous mes doigts. Cela me donnait un sentiment de puissance inexplicable mais presque jouissif. On passait notre temps à essayer de nous dominer. Aucun ne voulait céder et Kisuke était aussi borné que moi. Je savais que je me lançais sur un terrain dangereux. Cette histoire de supplication, il allait détester. Il aimait beaucoup trop contrôler pour se laisser aller à ce genre de chose. Mais j’avais envie de prendre des risques, d’aller plus loin, de dépasser nos limites. Ce qu’il y avait entre nous, aucun de nous deux ne pouvait le nier. Cette alchimie, cette attirance, ce besoin intense et presque vital de toujours sentir la présence de l’autre. C’était la première fois que je vivais une histoire aussi irrésistible et dévastatrice.

Je ressentais son manque de patience et son excitation, sa respiration me le confirmait. Je connaissais chacune de ses réactions par cœur. Et son regard me faisait comprendre que je n’avais pas intérêt à m’arrêter et que je pouvais oublier mon idée idiote. Pourtant j’y tenais vraiment. Je voulais que ce soit son tour cette fois. Qu’il comprenne ce que je pouvais ressentir lorsqu’il me laissait languir. Je souriais contre ses lèvres le temps de lui voler un baiser. Il allait clairement m’étriper si le laissais dans cet état. Mais c’était un peu le but, voir jusqu’où il pourrait aller pour m’avoir. C’était aussi une question d’égo. Je posais une main sur sa nuque que je laissais glisser jusqu’au bas de ses reins. Sa peau était brûlante et j’avais de plus en plus de mal à lui résister.

« Est-ce que j’ai l’air de me foutre de toi ? »

J’adorais quand il plantait son regard dans le mien, je ne détournais jamais les yeux, je le soutenais à chaque fois, je le provoquais, je lui faisais comprendre que moi aussi, je pouvais prendre le pouvoir. Mon sourire s’agrandit sous ses coups de bassin impatients. Je le lâchais quelque secondes le temps de déboutonner ma chemise et de la faire glisser le long de mes bras. Je la laissais au sol. Je commençais à suffoquer. Je repris possession de ses lèvres pour le faire taire et surtout parce que je n’arrivais plus à contrôler mes envies. Je déboutonnais son jean et le tirait un peu sauvagement pour le lui enlever et le balançais dans la pièce. Mes mains sur ses hanches j’approchais mes lèvres de son oreille.

« Tu le feras un jour Kisuke. Crois-moi, tu le feras. »

En effet, ce ne serait peut-être pas aujourd’hui, mais j’avais la certitude qu’il le ferait. Je ne me laisserai plus faire, je ne laisserai pas me dominer aussi facilement, j’allais le défier, quitte à rendre cette relation encore plus violente et destructrice. Avec lui je me sentais vivant. Je laissais mes doigts vagabonder sur l’intérieur des cuisses avant de lui mordre l’épaule un peu trop violemment. Je ne savais pas être doux avec lui, je ne savais pas me retenir. Chacun de mes gestes étaient traduisait ma dépendance. J’étais complétement accro à ce type.

« Franchement, tu fais chier. »

Je n’allais pas le faire attendre plus longtemps parce que je ne le pouvais pas. Parce que j’étais déjà en train de craquer. Tout lui en me faisait rêver et j’étais encore trop faible pour pouvoir jouer les grands garçons. Je laissais mes mains repartir à l’assaut de son corps, glissant de temps en temps le long de sa virilité déjà tendu à travers son caleçon. J’avais perdu.



あいしてる


in the blood
Tu te consumes de l’intérieur, tu brûles et tu le gardes pour toi surtout, autrement tu passes forcément pour un con... Akira
Revenir en haut Aller en bas
tokyo citizen | usual suspect

Voir le profil de l'utilisateur
date d'inscription : 13/07/2017

messages : 239

métier/études : caissier de nuit à l'épicerie du coin.

logement : un vieil appart miteux.

avatar
Re: fire meets gasoline {ft. akira} ☾ Ven 28 Juil - 0:35



눈 동 자 의 호 기 심 에

then into your life, there comes a darkness. this spacecraft blocking out the sky and there is nowhere to hide. } radiohead
Revenir en haut Aller en bas
tokyo citizen | usual suspect

Voir le profil de l'utilisateur
date d'inscription : 14/07/2017

messages : 54

avatar
Re: fire meets gasoline {ft. akira} ☾ Mar 1 Aoû - 21:56


in the blood
Tu te consumes de l’intérieur, tu brûles et tu le gardes pour toi surtout, autrement tu passes forcément pour un con... Akira
Revenir en haut Aller en bas
tokyo citizen | usual suspect

Voir le profil de l'utilisateur
date d'inscription : 13/07/2017

messages : 239

métier/études : caissier de nuit à l'épicerie du coin.

logement : un vieil appart miteux.

avatar
Re: fire meets gasoline {ft. akira} ☾ Mer 2 Aoû - 4:36



눈 동 자 의 호 기 심 에

then into your life, there comes a darkness. this spacecraft blocking out the sky and there is nowhere to hide. } radiohead
Revenir en haut Aller en bas
tokyo citizen | usual suspect

Voir le profil de l'utilisateur
date d'inscription : 14/07/2017

messages : 54

avatar
Re: fire meets gasoline {ft. akira} ☾ Dim 13 Aoû - 23:04


in the blood
Tu te consumes de l’intérieur, tu brûles et tu le gardes pour toi surtout, autrement tu passes forcément pour un con... Akira
Revenir en haut Aller en bas
tokyo citizen | usual suspect

Voir le profil de l'utilisateur
date d'inscription : 13/07/2017

messages : 239

métier/études : caissier de nuit à l'épicerie du coin.

logement : un vieil appart miteux.

avatar
Re: fire meets gasoline {ft. akira} ☾ Mar 15 Aoû - 20:07



눈 동 자 의 호 기 심 에

then into your life, there comes a darkness. this spacecraft blocking out the sky and there is nowhere to hide. } radiohead
Revenir en haut Aller en bas
tokyo citizen | usual suspect

Voir le profil de l'utilisateur
date d'inscription : 14/07/2017

messages : 54

avatar
Re: fire meets gasoline {ft. akira} ☾ Mar 15 Aoû - 20:40


in the blood
Tu te consumes de l’intérieur, tu brûles et tu le gardes pour toi surtout, autrement tu passes forcément pour un con... Akira
Revenir en haut Aller en bas
tokyo citizen | usual suspect

Voir le profil de l'utilisateur
date d'inscription : 13/07/2017

messages : 239

métier/études : caissier de nuit à l'épicerie du coin.

logement : un vieil appart miteux.

avatar
Re: fire meets gasoline {ft. akira} ☾ Mar 15 Aoû - 22:37



눈 동 자 의 호 기 심 에

then into your life, there comes a darkness. this spacecraft blocking out the sky and there is nowhere to hide. } radiohead
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: fire meets gasoline {ft. akira} ☾
Revenir en haut Aller en bas
 
fire meets gasoline {ft. akira}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Arya ◊ When fire meets gasoline.
» Delilah x fire meet gasoline
» FIRE MEET GASOLINE / ROY
» Premium Deck Series: Fire & Lightning
» Nouvelles regles escarmouche : Rate of Fire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
choo shitain :: la ville :: shinjuku ☾ CLINT EASTWOOD :: habitations :: kirishima akira-
Sauter vers: